Surf Photography

Marque: Taschen

  • A-01022
  • 1 Article Produits
  • Free
Réédition de l’Édition collector consacrée à LeRoy Grannis, désormais épuisée, cet ouvrage réunit ses photographies de surf les plus intenses, de la vague parfaite de San Onofre à la célèbre côte nord d’Oahu. Photographe majeur de l’histoire du surf, Grannis immortalise aussi la culture surf émergente, des «surfer stomps» aux hordes de fans envahissant les plages lors des compétitions de surf, en passant par les «breaks woody» chargés de planches, le long de l’autoroute de la côte du Pacifique.
26,00 €

30,00 €

En stock

Alors que le surf n’a jamais été aussi en vogue, voici l’occasion idéale de revenir à l’origine de ce succès. Inventé par des Hawaïens il y a plus de 500 ans, le surf a glissé jusqu’au continent dans les années 1950. Plus qu’un sport, le surf est devenu un véritable mode de vie qui a fait des émules dans le monde entier. LeRoy Grannis, l’un des plus grands photographes de surf, a commencé à pratiquer en 1931 et s’est mis à immortaliser cet univers particulier en Californie et à Hawaï au début des années 1960, en pleine période longboard.

Cet ouvrage reprend l’époustoufflante Édition collector consacrée à Grannis, désormais indisponible, qui avait été conçue à partir des archives personnelles du photographe. Il présente ses photos de surf les plus intenses dans un format plus compact et plus accessible. S’y révèlent aussi bien la joie d’avoir réussi à surfer la vague parfaite à San Onofre que les wipeouts spectaculaires de la célèbre côte nord d’Oahu.

Innovant dans le domaine, Grannis a adapté à sa planche un boîtier étanche qui lui permettait de changer de pellicule dans l’eau et de rester plus longtemps que les autres photographes de l’époque au cœur de l’action. Ses photos consacrées à la culture surf émergente sont tout aussi remarquables, des «surfer stomps», aux hordes de fans envahissant les plages pour les compétitions de surf, en passant par les breaks woody chargés de planches, le long de l’autoroute de la côte du Pacifique. C’est à travers ces images emblématiques qu’un sport qui commençait tout juste à se développer a incarné l’esprit libre d’une époque où les shortboards n’existaient pas encore, pas plus que les sponsors, où le surf était grand, beau et sentait bon le sable chaud.

À propos du photographe

Si Leroy Grannis s’est lancé dans le surf à 14 ans avec une planche en pin de près de deux mètres, ce n’est qu’à 42 ans qu’il s’est jeté à l’eau avec son appareil photo pour en faire son métier. Les médecins lui ayant recommandé de se trouver un hobby, Grannis s’est construit une chambre noire dans son garage et a commencé à photographier des surfeurs à Hermosa Beach, auxquels il proposait ses clichés 1 dollar pièce. Ses photos n’ont pas tardé à se retrouver dans les magazines de surf émergents et "Photo: Grannis" s’est vite imposé comme marque incontournable du monde du surf californien des années 1960. Grannis, qui fait partie des plus grands documentaristes de ce sport, a fait son entrée au Surfing Hall of Fame en 1966. Il est mort le 3 fevrier 2011.

À propos de l’auteur

Steve Barilotti, surfeur de longue date, est reporter pour le magazine Surf. Passionné par la culture surf, il a collaboré à différents ouvrages, dont The Perfect Day et des livres de photographes renommés, tels que Art Brewer et Ted Grambeau. Il vit à San Diego.

À propos de l’éditeur

Jim Heimann est directeur d’édition pour TASCHEN America. Anthropologue culturel, historien et fervent collectionneur, il est l’auteur de nombreux livres sur l’architecture, la culture pop et l’histoire de Los Angeles et de Hollywood, dont Surfing, Los Angeles. Portrait d’une ville et la fameuse série All-American Ads.

17,2 x 24 cm, 400 pages